Tourbières

L'amélioration du drainage > l'accélération de la décomposition des plantes > fertilisation du sol. Tout cela entraine la formation d'une prairie.
La tourbière est un milieu acide et humide. Les mousses sphaignes se développent et retiennent l'eau comme des éponges. Les éléments nutritifs dont elles se nourissent acidifient l'eau. La matière compacte à moitié décomposée devient de la tourbe.

La tourbière ne constitue pas un bon garde manger pour la faune locale. Quelques plantes sont utilisées par les lièvres et les tétras. Les principaux herbivores sont des insectes. Les tipules dévorent les hépatiques; Les Droseras capturent les insectes.
Sur les rives, on trouve des roseaux et des Carex. C'est le lieu approprié pour le bien des oiseaux (rousseroles, foulques, poules d'eau, grèbes)
Sur les terres environnantes, on trouves des saules et des aulnes

Autres espèces végétales des tourbières: Pulmonaire de chien et sphaigne, orpin, lichens (Parmelia et Cladonia), Ajonc nain, Bruyères, Fougères.

Ref: voir biblio (le guide du naturaliste)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :